Concept glace à la ferme

Auvergne France

+33 4 71 50 47 40

Prendre un rdv téléphonique

Lun - Vend: 9:00 - 16:30

Heure ouverture bureau

Agriculteur : vous n’êtes pas juste le premier maillon de la chaîne, vous pouvez être la chaîne entière!

Passez au niveau supérieur

Des livres pour changer de vie
Rate this post

Agriculteur : vous n’êtes pas juste le premier maillon de la chaîne, vous pouvez être la chaîne entière!

Dans le monde agricole actuel, nombreux sont les agriculteurs qui se sentent pris au piège d’un système où ils ne sont qu’un maillon parmi tant d’autres, souvent le premier, et parfois le moins valorisé. Vendre du lait à 450 € la tonne peut sembler être une fatalité, une norme inévitable dans un marché globalisé où la concurrence est rude. Mais et si ce n’était pas le cas ? Et si, en repensant la manière dont nous valorisons nos produits, nous pouvions non seulement reprendre le contrôle de notre chaîne de production, mais aussi décupler la valeur de notre travail ? C’est possible, et la réponse pourrait bien être plus gourmande que vous ne le pensez. Connaissez-vous la glace à la ferme ? Si vous n’en avez jamais entendu parler, préparez-vous à une révélation qui pourrait transformer votre ferme et votre vision de l’agriculture. Et si vous en avez déjà entendu parler, laissez-nous vous montrer à quel point cette voie pourrait être lucrative pour vous.

La valeur du lait transformé

Comprendre la potentialité du lait :

Le lait est bien plus qu’une simple boisson nutritive. C’est un ingrédient de base aux possibilités quasi infinies en termes de transformation. Dans le contexte actuel où chaque euro compte, envisager la transformation de votre lait en produits à haute valeur ajoutée devient non seulement une option attrayante, mais également une nécessité pour garantir la pérennité et la rentabilité de votre exploitation.

Comment 1 litre de lait peut être transformé en 15 glaces :

La fabrication de glace artisanale nécessite, entre autres, du lait de bonne qualité. Ce procédé, bien que simple en apparence, permet d’obtenir un produit fini dont la valeur est bien supérieure à celle du lait brut. Prenons un exemple concret : avec un litre de lait, il est possible de fabriquer approximativement 15 glaces. Cela peut varier en fonction de la recette et des autres ingrédients utilisés, mais c’est une moyenne raisonnable pour une glace de base.

La valeur marchande de ces glaces :

En vendant ces glaces à un prix de marché courant pour un produit artisanal, soit 3 € la glace, cela revient à une valorisation impressionnante du litre de lait initial. Faisons le calcul : 15 glaces multipliées par 3 € nous donnent 45 €. Ainsi, chaque litre de lait, initialement vendu à une fraction de ce prix, peut potentiellement rapporter 45 € une fois transformé en glace.

Projection sur une plus grande échelle :

Maintenant, mettons ces chiffres en perspective. Si vous décidez de transformer une tonne de lait en glace sur une période de six mois, cela représente 1 000 litres de glace. Mais décomposons encore : 1 000 litres de glace sur 6 mois équivaut à seulement 166 litres par mois, soit 41 litres par semaine. Quand on le regarde ainsi, cela semble tout à fait gérable, n’est-ce pas? Et le plus impressionnant dans tout cela? Cette modeste production hebdomadaire peut rapporter jusqu’à 45 000 € sur ces six mois.

Voir aussi   Le guide ultime de l'utilisation des machines à yaourt glacé pour les agriculteurs

Ces chiffres démontrent qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une production industrielle pour obtenir des retours financiers significatifs. Une transformation à petite échelle, bien gérée, peut offrir une diversification rentable pour l’agriculteur. Chaque litre de lait transformé est une étape vers une plus grande autonomie financière.

Les fruits : un trésor caché


Optimiser la valeur des fruits :

Lorsque l’on évoque l’agriculture, les fruits sont souvent perçus comme de simples produits de saison, vendus frais et consommés rapidement. Pourtant, comme le lait, les fruits recèlent un potentiel économique immense, souvent sous-exploité. Et si, au lieu de les vendre tels quels, vous les transformiez en délices glacés, prolongeant ainsi leur durée de vie et décuplant leur valeur ?

Comment 1 kg de fruits peut être utilisé pour fabriquer 2 litres de glace :

La transformation des fruits en glace est une alchimie simple, mais ô combien efficace. Un kilogramme de fruits frais, choisis pour leur saveur et leur maturité, peut être utilisé pour produire environ 2 litres de glace ou de sorbet. Cela dépend bien sûr de la variété de fruit et de la recette, mais cette quantité offre une base solide pour comprendre la puissance de la transformation.

La valeur marchande :

En transformant ce kilogramme de fruits en glace, vous obtenez, en moyenne, 30 glaces que vous pouvez vendre à 3 € chacune. Si l’on fait rapidement le calcul, cela signifie que vous valorisez votre kilogramme de fruits à 90 €, une somme bien supérieure à ce que la plupart des agriculteurs obtiennent en vendant leurs fruits frais.

Comment vendre ces glaces :

Une fois votre production de glaces prête, plusieurs avenues s’offrent à vous pour la vendre :

  1. Accueillir des visiteurs à la ferme : Transformez votre exploitation en une destination gourmande où les visiteurs peuvent déguster des glaces fraîchement préparées tout en découvrant la beauté et le fonctionnement de votre ferme. C’est également l’occasion parfaite pour leur vendre d’autres produits agricoles.
  2. Participer aux marchés de producteurs locaux : Les marchés locaux sont de parfaits points de vente pour les produits artisanaux comme les glaces. Les consommateurs apprécient la qualité, la fraîcheur et l’authenticité des produits issus directement de la ferme.

Pour les agriculteurs ambitieux : la vente en gros


Passer à la vitesse supérieure :

La transformation du lait et des fruits en glaces à petite échelle peut déjà offrir une source de revenus intéressante pour de nombreux agriculteurs. Mais pour ceux qui aspirent à aller plus loin, à se diversifier davantage et à maximiser leurs profits, il est temps de penser grand. Imaginez la possibilité de transformer non pas quelques litres de lait par semaine, mais des tonnes chaque année !

Comment transformer 10 à 20 tonnes de lait par an :

Avec des équipements adaptés et une bonne organisation, transformer de telles quantités de lait en glace n’est pas une utopie. Cela requiert bien sûr un investissement initial pour l’acquisition de machines à glace industrielles et la mise en place d’une chaîne de production efficiente. Mais le retour sur investissement peut être impressionnant. Une tonne de lait transformée en glace représente une valeur bien supérieure à la vente du lait brut, comme nous l’avons vu précédemment.

Voir aussi   Faire de la crème glacée et du sorbet à la ferme grâce à notre formation en ligne

L’économie d’échelle : vendre en gros :

Lorsque vous produisez en grandes quantités, des économies d’échelle deviennent possibles. Ces économies permettent de réduire vos coûts de production par unité, rendant ainsi la vente en gros viable. Bien que le prix de vente par unité soit légèrement réduit en comparaison à une vente à petite échelle, la marge reste avantageuse, d’autant plus que le volume de vente compense largement la réduction du prix unitaire.

Vendre à 2 € les 85 gr ou au litre à 10 € :

Envisagez, par exemple, de vendre vos glaces à des distributeurs, des boutiques gourmandes, des restaurants ou des chaînes d’hôtellerie. À 2 € les 85 gr, ou 10 € le litre, vous offrez toujours un produit de grande qualité à un prix compétitif, tout en garantissant une marge bénéficiaire confortable.

Étude de cas : GAEC des Darnes en Haute-Loire


Plaisirs des montagnes

Une success story :

Au cœur de la Haute-Loire, une région connue pour ses paysages vallonnés et ses traditions agricoles, se trouve une pépite d’innovation et d’entrepreneuriat : le GAEC des Darnes. Cette ferme, autrefois comme tant d’autres, a su se démarquer par sa vision novatrice et sa capacité à valoriser ses produits.

Présentation de la ferme et de sa marquePlaisir de nos montagnes :

Le GAEC des Darnes n’est pas qu’une simple exploitation agricole. C’est une marque, un label de qualité, qui résonne aujourd’hui comme une référence en matière de produits laitiers transformés. “Plaisir de nos montagnes” est plus qu’un simple nom : il évoque la fraîcheur, l’authenticité et la qualité des produits qui en sont issus. La marque témoigne de la passion, du travail et de l’engagement de l’ensemble de l’équipe de la ferme pour offrir le meilleur de la Haute-Loire à ses clients.

Comment ils ont réussi à transformer et valoriser leur production :

Le parcours du GAEC des Darnes n’a pas été tracé du jour au lendemain. Il a nécessité de la vision, des investissements judicieux et beaucoup de travail. La clé de leur réussite repose sur plusieurs éléments :

  1. Innovation : Plutôt que de se contenter de vendre du lait brut, ils ont investi dans des machines à glace de pointe, permettant de transformer une part significative de leur production en crèmes glacées et sorbets haut de gamme.
  2. Marketing : La création d’une marque solide, “Plaisir de nos montagnes”, a permis de véhiculer une image de qualité et d’authenticité, attirant ainsi une clientèle fidèle et prête à payer un prix premium pour leurs produits.
  3. Distribution : En plus de la vente directe à la ferme et sur les marchés locaux, ils ont développé des partenariats avec des distributeurs, élargissant ainsi leur réseau de vente.

Les avantages économiques et la reconnaissance de leur travail par leurs clients :

Les avantages économiques sont palpables. Non seulement la ferme a augmenté ses revenus grâce à la vente de glaces, mais elle a également renforcé sa stabilité financière en diversifiant ses sources de revenus. De plus, cette transformation a permis de créer des emplois locaux, contribuant ainsi à dynamiser l’économie de la région.

Voir aussi   La liberté chez les producteurs de lait, comment la retrouver?

Au-delà des avantages financiers, il y a cette immense satisfaction de voir son travail reconnu et apprécié. Les retours positifs des clients, les témoignages de ceux qui font des kilomètres juste pour savourer une glace “Plaisir de nos montagnes”, sont la plus belle récompense pour le GAEC des Darnes.


La success story du GAEC des Darnes en Haute-Loire est la preuve vivante que l’innovation, la passion et le travail acharné peuvent transformer une exploitation agricole traditionnelle en une entreprise prospère et respectée. C’est une inspiration pour tous les agriculteurs qui cherchent à valoriser leur travail et à prendre leur destin en main.

FAQ de l’Article


1. Qu’est-ce que la “glace à la ferme”?

La “glace à la ferme” désigne les glaces et sorbets produits directement sur une exploitation agricole, en utilisant les matières premières (lait, fruits) produites sur place. Ces glaces bénéficient généralement d’une traçabilité exemplaire et sont souvent associées à une haute qualité et à des saveurs authentiques.

2. Est-ce vraiment rentable pour un agriculteur de transformer son lait ou ses fruits en glace?

Oui, comme le montrent les exemples et les chiffres donnés dans l’article, la transformation du lait ou des fruits en glace peut significativement augmenter la valeur de la matière première. Toutefois, cela nécessite des investissements initiaux en équipement et en formation, ainsi qu’une approche marketing adaptée.

3. Combien de lait faut-il pour produire de la glace?

En moyenne, avec 1 litre de lait, on peut fabriquer environ 15 glaces. Cependant, cela peut varier en fonction de la recette et du type de glace produite.

4. Comment vendre mes glaces une fois produites?

Il existe de nombreuses manières de commercialiser vos glaces : vente directe à la ferme, participation à des marchés locaux, partenariats avec des restaurants ou des épiceries, ou même la création d’un point de vente dédié.

5. Quels sont les investissements nécessaires pour démarrer une production de glaces à la ferme?

Les principaux investissements concernent l’achat d’une machine à glace adaptée, la formation pour maîtriser les techniques de fabrication, et éventuellement les installations pour stocker et vendre les glaces. Il est également recommandé de prévoir un budget pour le marketing et la communication.

6. Puis-je visiter une ferme qui produit déjà des glaces pour m’inspirer?

Oui, de nombreuses fermes, comme le GAEC des Darnes, accueillent des visiteurs et partagent volontiers leur expérience. Cela peut être une excellente façon de comprendre les enjeux et les opportunités de la production de glace à la ferme.

7. Comment assurer la qualité et la sécurité alimentaire de mes glaces?

Il est essentiel de suivre des formations adéquates, de respecter les normes d’hygiène en vigueur et de choisir des équipements de qualité. Certaines certifications ou labels peuvent également rassurer les consommateurs sur la qualité de votre production.


Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous contacter directement ou à consulter les ressources recommandées dans l’article.

Pensez à noter l'article s'il vous a plu, en haut de la page.

Laisser un commentaire